Off Jazz: Quartetski Does Stravinsky

Marie-Ève Boulanger, Camuz, 11 octobre 2013

L’OFF Jazz nous a habitués avec les années à des soirées pour le moins éclatées, hors de l’ordinaire. Comme celle présentée hier à la Sala Rossa, sur le mode Stravinsky, en partenariat avec le Suoni del Popolo.

Parlant du Suoni, disons que la musique présentée n’est pas moulée pour s’adapter à toutes les oreilles et personnalités, moi la première. Toutefois, lorsqu’intégrés à un répertoire moindrement connu, les artistes s’y présentant peuvent alors changer d’auditoire, leur répertoire semblant s’adapter à tout et chacun.

Le groupe Quartetski en est la preuve tangible. À l’occasion du 100e anniversaire de la mort d’Igor Stravinsky, le groupe, spécialisé dans le remake de compositions classiques, a décidé de réinterpréter de façon avant-gardiste le classique Sacre du printemps.

Résultat: un courant électrique a parcouru la salle pendant cette heure de jeu mélodique pratiquement sans interruption. Une grande trame sonore, ôde à la vie du compositeur, mais aussi une célébration du jazz actuel. Des effets sonores multiples ont accentué la performance: viole de gambe électrique, effets defuzz bien dosés à la guitare, séquences audio… mais toujours ce rappel du thème des différents tableaux proposés par Stravinsky, un élément qui pour moi aura été salvateur dans ma compréhension des diverses improvisations.

Hier, Quartetsky Does Stravinsky sortait aussi son album du même nom. L’occasion, si le cœur vous en dit, de découvrir d’une toute nouvelle façon l’univers de l’émérite compositeur!

Résultat: un courant électrique a parcouru la salle pendant cette heure de jeu mélodique pratiquement sans interruption. Une grande trame sonore, ôde à la vie du compositeur, mais aussi une célébration du jazz actuel.