Coupure de presse

Diane Boissonneault, La Presse, 24 avril 1988

Diane Labrosse, (clavier, voix), Danielle Roger (batterie, voix), Marie Trudeau, (guitare, basse) et Joane Hétu (saxophone, clavier) forment un groupe de filles musiciennes, connues sous le nom de Wondeur Brass.

Ce groupe de musiciennes existe depuis 1980. Un peu partout en ville, en province et même en Europe, elles éjectent une musique différente,audacieuse. La musique des Wondeur Brass se décrit comme alternative.

Compositrices, instrumentistes arrangeuses et chanteuses, elles ont un style de musique unique, arrogant et parfois dérangeant comme la liberté d’expression peut l’être.

On a pu les entendre récemment au Festival international des musiques innovatrices. C’est grace à Production Super-Mémé, (fondée par Diane Labrosse et incluant les Wonder Brass), que s’est concrétisé ce festival international. Ces «super mémés» tenaient à faire entendre le potentiel créatif des filles musiciennes d’ici et d’ailleurs engagées dans les voix du non commercial qui ont des choses à chanter, à vivre. Leur message a été bien entendu. Maintenant les Wondeur Brass s’apprêtent à partir en tournée européenne pour faire la production de leur dernier disque, Simoneda. En juillet, elles participeront à la clôture du Frawen Rock Festival à Berlin.