Stone, Brick, Glass, Wood, Wire — Graphic Scores (1986-96)

Mouvements

  • Dry Stone
  • Firewood
  • High Tension
  • Skylight III
  • Green
  • Reykjavík
  • Screen
  • Vlissingen

Notes de programme

Les partitions graphiques utilisées pour la pièce Stone, Brick, Glass, Wood, Wire sont un ensemble de photographies prises par Fred Frith d’une variété d’objets inanimés, notamment des dallages en pierre, des murs en briques, des fenêtres, des piles de bûches et des câbles à haute tension. Chaque photographie comporte des instructions expliquant aux musiciens comment interpréter les motifs des images, celles-ci ayant été choisies pour les motifs et les répétitions qu’elles contiennent. Des ruptures dans les motifs (taches de peinture, feuilles sur le sable, par exemple) guident des solistes et définissent des groupements instrumentaux. Généralement, le temps est lu de gauche à droite et étagé verticalement. Sous la direction de Frith, avec une large latitude pour l’interprétation de la procédure par chaque musicien, la musique résultante était une forme d’improvisation structurée. Dave Lynch de AllMusic a écrit: «Au mieux, l’improvisation structurée peut fournir un contexte qui renforce, au lieu de limiter, l’impact des improvisations elles-mêmes. C’est le cas de Stone, Brick, Glass, Wood, Wire, les meilleures photos que j’ai jamais entendues».

Joane Hétu