Maggie Nicols

  • Écosse (RU)
  • Interprète

Née en Écosse vers la fin des années 40, la vocaliste Maggie Nicols est depuis presque 50 ans l’un des membres les plus actifs de la communauté des improvisateurs européens.

Après avoir quitté l’école à l’adolescence pour travailler d’abord comme danseuse et ensuite comme chanteuse dans un club de strip-tease local et avoir vécu pendant quelque temps à Paris, Nicols, désormais devenue une chanteuse de jazz, a commencé à se produire partout au Royaume-Uni.

En 1968 elle a rejoint les rangs du Spontaneous Music Ensemble, aux côtés de John Stevens, Johnny Dyani et Trevor Watts; autour de cette même période, Nicols a donné naissance au groupe vocal Voice avec ses collègues Brian Ely, Phil Minton et Julie Tippett.

Militante feministe dès la fin des années 70, Nicols a cofondé OVA ainsi que le Feminist Improvising Group, avec Lindsay Cooper. Au fil des ans, elle a ainsi collaboré avec une pléthore de musiciennes, du Changing Women Theatre Group à Les Diaboliques, le trio qu’elle a longtemps animé avec la pianiste suisse Irène Schweizer et la contrebassiste française Joëlle Léandre.

Maggie Nicols a joué dans bon nombre des plus importants festivals de musique créative de la planète et elle a travaillé avec une foule de collaborateurs, parmi lesquels le percussioniste Ken Hyder, le batteur Gunter “Baby” Sommer, le saxophoniste Lol Coxhill, la tromboniste Anna Marie Roelofs, l’Australian Relative Band, la Loverly Band, le Trevor Watts’ Moire Music et Al Dente.