[controle.bq_presses.afficher]

Serge Camirand, Voir, October 19, 2000

La rétrospective SuperMicMac comprend tout un volet de musique contemporaine composée, interprétée et dirigée par des musiciennes. Ainsi, le 29 octobre, au Musée d’art contemporain (MAC) de Montréal, le concert ECM relève-ContemporElles nous donnera la chance d’entendre, sous la direction de Véronique Lacroix, des œuvres de compositrices âgées de 30 à40 ans, soit Rose Bolton, Emily Doolittle, Suzanne Hébert-Tremblay, Ana Sokolic et Estelle Lemire (qui, pour la création de son œuvre, sera aussi aux ondes Martenot avec Geneviève Grenier). Le lendemain, 30 octobre, à la maison de la culture Frontenac, dans le cadre des Lundis d’Edgar, Christine Lemelin nous offrira un récital commenté composé des coups de cœur de la pionnière Eva Gauthier. Au programme: Poulenc, Ravel, Gershwin, Stravinski. Le 2 novembre, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, pour lancer la série L’OSM au présent, l’Orchestre symphonique de Montréal sera placé sous la direction de Lorraine Vaillancourt, avec la participation de la soprano Louise Marcotte, dans un programme ne comportant bizarrement que des pièces de compositeurs mâles, à savoir: Michel Longtin, Philippe Boesmans, Michael Oesterle et George Benjamin. Le 3 novembre, au MAC, une partie de la soirée Des solistes exceptionnelles est réservée à Rivka Golani, altiste réputée, dans des œuvres d’Anne Lauber, Ann Southam et Sara Scott Turner. Le lendemain, 4 novembre, toujours au MAC, la soirée Les grandes exploratrices nous donnera entre autres l’occasion d’entendre Gayle Young à l’amaranth, instrument de son invention, en trio avec Anne Bourne au violoncelle et à la voix, et Angelique van Berlo à l’accordéon à basses chromatiques. On retrouvera Lorraine Vaillancourt, le 5 novembre, encore au MAC, à la tête d’abord de l’Atelier de musique contemporaine de l’Université de Montréal dans des pièces de Michelle Boudreau, Micheline Coulombe Saint-Marcoux (grande pionnière trop tôt disparue), Chantale Laplante et Alexina Louie, et ensuite du Nouvel Ensemble Moderne dans une œuvre d’Isabelle Panneton. Le 8 novembre, le Quatuor Claudel, entièrement féminin pour ceux qui ne le sauraient pas, nous invite à la salle Pierre-Mercure pour l’audition de l’unique composition pour quatuor à cordes de Micheline Coulombe Saint-Marcoux, ainsi que d’œuvres des Canadiennes Kelly-Mare Murphy et Linda Catlin Smith, mais aussi de la Russe Sofia Goubaïdoulina et de l’Américaine Ellen Taaffe Zwilich. Enfin, du 9 au 12 novembre, l’Ensemble de la SMCQ et quatre chanteurs dirigés par Walter Boudreau nous présentent au Théâtre La Chapelle, dans une mise en scène de France Castel, une pièce de théâtre musical de Marie Pelletier intitulée Talk-Show/Han n 17, où les figures de Don Juan et de Carmen s’affronteront.

N’oublions pas qu’au cours du SuperMicMac, du 25 octobre au 12 novembre, dans le Corridor des pas perdus, à la Place des Arts, se tiendra l’exposition Portraits des pionnières d’hier à aujourd’hui, montée sous la direction de Mireille Gagné, et que le 1er novembre, à la Chapelle historique du Bon-Pasteur, Marie-Thérèse Lefebvre donnera une conférence sur ce thème prometteur: La face cachée de l’histoire des femmes dans le milieu musical montréalais.