Vergil Sharkya’

  • Compositeur • Interprète (synthétiseur)

Vergil Sharkya’ a terminé en 2010 un doctorat, à la John Moores University à Liverpool (RU), consacré à l’élaboration d’une théorie complète de l’hypercomposition ainsi que quelques exemples de son application pratique.

Son hypercomposition la plus récente — aTTAK, pour piano, piano-jouet suspendu et instruments numériques — a été commandée pour l’ouverture de la Aufbau Haus à Berlin, en septembre 2011. Il travaille actuellement sur une hypercomposition pour violoncelle et instruments numériques, qui sera présentée en première mondiale par Émilie Girard-Charest en 2012.

Vergil a également une solide réputation dans les domaines de la musique improvisée, des installations multimédias, de la composition pour le cinéma, le théâtre, la danse et les paysages sonores ainsi que dans le noise rock psychédélique, le drum’n’bass, le dub et la recherche académique.

Il a sorti plusieurs enregistrements sur diverses étiquettes telles que Cuneiform Records, Audio Research Editions, UKsupersonic et VergilReality Recordings.

Depuis son arrivée à Montréal en juillet 2010, il travaille principalement dans le domaine de la musique improvisée, avec, entre autres, les musiciens Jean Derome, Michel F Côté, Simon Pagé, Martin Auguste, Ellwood Epps, Philippe Battikha, Philippe Lauzier, Martin Tétreault, Paul Dolden, Lori Freedman, Joane Hétu, Diane Labrosse, Jean René, Isaiah Ceccarelli, Charity Chan, et avec des écrivains tels que Serge Lamothe et Martin Rivest Martimots. Lorsqu’il ne compose ou ne joue pas, il cuisine pour son adorable famille et apprend le jazz.

[iv-12]

À Montréal